Sexy malgré la chimiothérapie

Sexy malgré la chimiothérapie

Par Joanne

Il y a un an, j'ai étais diagnostiquée d'un cancer du sein. C'était un choc. Après une mastectomie et 4 mois de chimiothérapie, je pensais que je ne me sentirais plus jamais moi-même.

Lire

La féminité (re)définie

La féminité (re)définie

Par Genesia

Depuis que je me suis rasé la tête, il y a eu des moments où je ne me sentais vraiment pas féminine. J'ai arrêté de me raser et me suis trouvée à ressentir la même chose. J'ai réalisé (et je continue de réaliser) que la féminité ne se définit pas par mon apparence ou par mon comportement et que le concept d'être femme ne peut pas avoir de cadre. 

Lire

Une femme neurochirurgienne luttant contre le sexisme

Une femme neurochirurgienne luttant contre le sexisme

Par Julia

Je m'appelle Julia. Et je suis une battante. J’ai été la première femme stagiaire de mon hôpital en Lituanie à devenir neurochirurgienne. Le monde de la médecine est toujours en proie aux vieilles méthodes et traditions, allant de l'intimidation à la discrimination et au manque de respect, de la part des médecins seniors envers leurs jeunes confrères.

Lire

La sensualité, c'est le pouvoir

La sensualité, c'est le pouvoir

Par Rebecca

Je suis très à l'aise dans ma peau. Il m'est presque plus facile d'être nue que de porter de la belle lingerie. Jusqu'à récemment, l'idée de mettre en valeur ma beauté me donnait envie de ramper dans un coin sombre. J'avais l'impression de me chosifier et d'attirer une attention indésirable. Je suis danseuse-actrice et j'ai toujours trouvé que la scène était un lieu beaucoup plus sûr que la société.

Lire

Être libre d'avoir confiance en soi

Être libre d'avoir confiance en soi

Par Jade

Reprendre le pouvoir sur son corps, le posséder, sans honte, est essentiel à la liberté et à l’expérience de la joie. On devrait être libre de danser, de marcher et de s’habiller comme on en a envie. Mais la plupart des minorités n’ont pas cette liberté.

Lire

Bi, Queer et Sexy

Bi, Queer et Sexy

Par Judy

Bisexuelle, queer et sexy. Ces mots qui se veulent souvent être une attaque me rendent plus forte. Chacun de ces attributs (bisexuelle, queer, féminine) est ce qui me donne confiance en moi et ce qui me rend sexy de la surface de ma peau jusqu’au plus profond de mon être. Alors comment trois mots aux connotations sexistes, me font-ils me sentir si forte ? Ou, plus précisément, pourquoi les sexistes pensent-ils que ces mots sont négatifs et les utilisent-ils donc dans des discours haineux ?

Lire