La sensualité, c'est le pouvoir

La sensualité, c'est le pouvoir

La sensualité, c'est le pouvoir

Par Rebecca

Je suis très à l'aise dans ma peau. Il m'est presque plus facile d'être nue que de porter de la belle lingerie. Jusqu'à récemment, l'idée de mettre en valeur ma beauté me donnait envie de ramper dans un coin sombre. J'avais l'impression de me chosifier et d'attirer une attention indésirable. Je suis danseuse-actrice et j'ai toujours trouvé que la scène était un lieu beaucoup plus sûr que la société.

Comme la plupart des femmes que je connais, j'ai subi suffisamment d'expériences d'abus sexuels, qu'inconsciemment j'ai eu honte de mon corps et j'ai commencé à me protéger.

Je voulais être forte et masculine, je me coupais les cheveux très courts, j'ai arrêté de porter des robes, je suis devenue une kickass aux arts martiaux et je me suis sentie plus sûre de moi extérieurement. Ça a marché pendant un moment, mais il me manquait une partie essentielle de moi-même.

La formation d'acteur, la méditation et de nombreux livres spirituels m'ont aidé à me connecter avec mon instinct naturel, à écouter mon corps et, peu à peu, je change ces vieilles croyances sur la façon dont les femmes devraient se comporter et je laisse ma féminité briller à nouveau.

Une partie de la reconstruction de la relation avec mon corps consiste à me permettre d'être sensuelle, belle et aussi forte en tant qu'être humain. 

Je pense que c'est un message important pour les jeunes femmes : être en harmonie avec leur corps les aide à se protéger et à oublier ce qu'on leur dit et plutôt à écouter les sensations que leur corps leur donne.

En tant que femmes, notre pouvoir collectif est vital, j'aime que nous parlions ouvertement et que nous nous soutenions mutuellement. Il est de notre responsabilité envers la prochaine génération de femmes de s'opposer à la violence lorsque nous la voyons et de nous exprimer sans pleinement et sans  crainte.