Je n'ai plus honte d'être imbue de moi-même

Je n'ai plus honte d'être imbue de moi-même

Je n'ai plus honte d'être imbue de moi-même

Par Gözde

J'ai depuis toujours détonnée. J'étais la plus grande de ma classe et probablement la plus bizarre aussi. Je suis fille unique et je n'ai pas eu de vie de famille conventionnelle. Mon père nous a abandonné quand j'avais quatre ans et la santé mentale de ma mère ont inévitablement mené à ce que je grandisse dans un foyer pour enfants, ce qui a été dévastateur.

Quand vous êtes jeune, vous considérez votre incapacité à vous intégrer comme une mauvaise chose - que personne ne pourra jamais vous aimer. J'avais l'impression de n'avoir jamais été assez bien pour ces gens dans ma vie et la perception que j'avais de moi-même en a été déformée. Je ne savais pas qui j'étais, à quoi je ressemblais ni quelle était ma valeur. J'étais désorientée et je ne le souhaiterais pas à mon pire ennemi. J'ai eu honte de penser que je pouvais être meilleure que les autres dans certaines situations, mais en vérité j'étais bien plus qu'une chose pour quelqu'un d'autre. Je n'ai jamais été destinée à être numéro deux ou trois. Je suis numéro un. C'est en acceptant mon caractère unique, qui je suis et mes défauts que j'ai attirés les bonnes personnes vers moi.

Dorénavant, je n'ai plus honte d'être imbu de moi-même - c'est la seule façon d'être. Si vous n'êtes pas imbu de vous-même, vous êtes vide, désespérez de combler le vide avec des cigarettes, des garçons, le pouvoir, le matérialisme ou autres addictions. Être égoïste est la chose la plus désintéressée que vous puissiez faire, car lorsque vous êtes vraiment en phase avec vous-même, tout ce que vous touchez se transforme en or.