Être libre d'avoir confiance en soi

Être libre d'avoir confiance en soi

Être libre d'avoir confiance en soi

Par Jade

Reprendre le pouvoir sur son corps, le posséder, sans honte, est essentiel à la liberté et à l’expérience de la joie. On devrait être libre de danser, de marcher et de s’habiller comme on en a envie. Mais la plupart des minorités n’ont pas cette liberté.

En fait, la seule personne dont le corps n'est jamais criminalisé ou réprimandé est l’homme blanc riche. ⠀

Je suis cinéaste et une grande partie de mon travail est consacrée aux violences faites aux femmes. Alors, le slogan "contre le sexisme" m'a vraiment interpellé.

Vous seriez étonnés de savoir combien de fois les décisions des femmes comme sortir et danser (ou encore leurs choix vestimentaires) sont utilisées dans notre système judiciaire comme des arguments pour leur faire porter la culpabilité de leurs agressions.

Je me suis fait cette réflexion bien avant ce shooting. Je suis régulièrement victime de harcèlement dans la rue, et ce il y a quelques jours encore. Et, pendant un moment, j'ai eu tellement honte de mon corps que je voulais tout faire pour ne pas encourager ce genre de comportement. Mais je me suis ensuite souvenue à quel point nous méritions de disposer de nos corps librement. Et, plus important encore, j’ai décidé d’encourager mes amis à aller dans ce sens. Je pense honnêtement que si nous éliminions toute la stigmatisation qui entoure la sexualité et la sensualité, la société serait beaucoup plus sûre.

Il y a encore tellement de hontes liées aux corps (que la société a d’ailleurs inventées) qu’il est devenu difficile de parler des mauvaises expériences et de prendre soin les uns des autres. Par exemple, je ne devrais pas m’inquiéter de marcher fièrement dans la rue à cause du sexisme. Certains vont chez le coiffeur, d’autres portent un Marcel. Pour moi être sexy est une question de confiance en soi, d’être heureux et de pouvoir faire ses choix. Et personne ne devrait se faire retirer ce droit.